La fracture de fatigue 2017-12-17T22:35:32+00:00

Les pathologies du sport

Un mauvais alignement du pied par rapport à son axe initial entraîne systématiquement une ou plusieurs pathologies qui bien sûr ne peuvent être corrigées que par un spécialiste : le Podologue.

La fracture de fatigue

La détection d’une fracture de fatigue ce fait soit par radiographie de la zone douloureuse

periostite

Fracture du 5eme métatarsien        Fractures de fatigue du tibia

Ici la radiographie d’une fracture de fatigue du 3eme méta puis (ci-dessous) l’apparition du cal osseux à j+45

… soit par scintigraphie

La scintigraphie montre ici une hyper fixation au niveau du tibia

Il s’agit d’une modification localisée de la structure osseuse, provoquée par une activité physique intense et inhabituelle.
La fracture de fatigue apparaît sur un os sain, sans traumatisme évident. Cette pathologie touche aussi bien les garçons que les filles et apparaît souvent chez les adultes jeunes et très sportifs, mais également chez des sujets de 50 ans lors de la reprise du sport.
En l’absence de traitement, la fracture de fatigue évolution inévitablement vers une véritable fracture.
  • Une surcharge de l’activité sportive, des chaussures inadaptées, des exercices sur sols durs, des déséquilibres dynamiques du pied, favorisent le risque de fracture de fatigue.
  • Les chaussures de foot traumatisantes et la pronation sont également des facteurs favorisants.
Les fractures de fatigues sont très fréquentes au niveau des os du membre inférieur, touchant principalement le tibia, le péroné les métatarsiens, en fait n’importe quel os de la jambe et du pied.
La douleur est surtout mécanique, apparaissant à l’effort et cédant au repos. Une boiterie apparaît rapidement, rendant impossible toutes activités physiques et gênant même la marche quotidienne.
Douleur, rougeur, tuméfaction et parfois ecchymose sont les principales manifestations cliniques des fractures de fatigue.
Les radiographies ne montreront pas toujours la fracture, dans certains cas il faudra plusieurs semaines pour constater le trait de refend.
Le traitement est médical, avec un arrêt du sport d’au moins 6 semaines !
  • L’utilisation d’une canne peu s’avérer nécessaire pour limiter les appuis et ainsi favoriser le réparation de l’os

  • Ce repos doit être associé aux corrections des troubles de la posture et de la dynamique notamment par l’utilisation des semelles orthopédiques faites par un podologue du sport posturologue.

Retour aux pathologies du sport